Sécurité aquatique

Santé publique Ottawa aimerait rappeler aux résidents et aux visiteurs d'être prudents près des lacs et des rivières. Voici quelques conseils pour prévenir la noyade et les blessures, des recommandations pour se protéger du soleil et des suggestions pour prévenir les infections lorsque vient le temps de s'amuser sous le soleil, dans le sable ou dans l'eau.

Nouveau règlement provincial sur les piscines publiques

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) a récemment mis à jour le Règlement de l’Ontario  565/90 portant sur les piscines publiques, en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé. Ce règlement inclut maintenant les exigences qui se trouvaient auparavant dans le Règlement de l’Ontarion 428/05 portant sur les spas publics ainsi que l’ajout du Règlement de l’Ontario 141/18. Santé publique Ottawa aide les propriétaires et les exploitants d’entreprise en offrant un bref sommaire de certains des changements qui entreront en vigueur le 1er juillet 2018. Pour consulter la liste complète des changements, rendez-vous sur le site Web du MSSLD : Piscines publiques https://www.ontario.ca/fr/lois/reglements/900565 et https://www.ontario.ca/fr/lois/reglements/r18141

Affichage des résultats des inspections

L’exploitant d’une piscine publique ou d’un spa public veille à ce que les résultats des inspections effectuées par un inspecteur en santé publique soient affichés conformément à la demande de ce dernier.

Formation des exploitants de piscine

L’exploitant reçoit une formation sur l’exploitation et le maintien de piscines publiques et de spas publics, les systèmes de filtration, la chimie de l’eau et l’ensemble des protocoles de sécurité et d’urgence pertinents.

Avis d’ouverture ou de réouverture

Au moins 14 jours avant la réouverture d’une piscine publique ou d’un spa public qui a été fermé pendant plus de quatre semaines, le propriétaire ou l’exploitant avise par écrit un inspecteur en santé publique ou le médecin-hygiéniste local.

Chimie de l’eau de piscine

L’exploitant d’une piscine publique veille à ce qu’il y ait au moins 0,5 ppm et au plus 10 ppm de chlore disponible libre dans chaque partie de la piscine. L’exploitant d’un spa public veille à ce qu’il y ait au moins 5 ppm et au plus 10 ppm de chlore disponible libre ou de brome total dans chaque partie du spa.

Relevés quotidiens

Chaque jour d’ouverture, l’exploitant vérifie les paramètres suivants au moyen de méthodes de test manuelles et consigne les résultats de sa vérification, au moins 30 minutes avant l’ouverture : le chlore disponible libre, le chlore total, le pH, l’alcalinité totale, la limpidité de l’eau et, dans le cas d’un spa, la température de l’eau.

Si la piscine ou le spa est doté d’un détecteur automatique, les paramètres mentionnés plus haut doivent être de nouveau vérifiés, et les résultats de ces vérifications consignés, au moins toutes les quatre heures jusqu’à la fin de la période d’utilisation quotidienne.

Si la piscine ou le spa n’est pas doté d’un détecteur automatique, ces paramètres doivent être de nouveau vérifiés au moyen de méthodes de test manuelles, et les résultats de ces vérifications consignés, au moins toutes les deux heures jusqu’à la fin de cette période.

Installations de catégorie C

La catégorie d’installations de catégorie C a été créée, à savoir : les pataugeoires publiques, les aires de jets d’eau publiques ou aires de jeux d’eau publiques, les bassins de réception des glissoires d’eau servant uniquement de bassins pour recevoir les personnes au bas des glissoires d’eau. 

Norme d’entrée

Le propriétaire et l’exploitant d’une piscine de catégorie A mettent  en place un processus de surveillance, par un accompagnateur ou une personne désignée, des enfants âgés de moins de 10 ans. Le processus doit être communiqué aux usagers de la piscine et inclure un test de compétence en natation. 

 

Prévenir les blessures

Sécurité aquatique

Messages liés à la sécurité aquatique

  • Assurez-vous de toujours garder les enfants à portée de bras (lien disponible en anglais seulement) lorsqu'ils se trouvent dans l'eau ou à proximité d'un plan d'eau. Ne laissez jamais un enfant sans surveillance, qu'il se trouve dans un bain, une piscine, une rivière ou un lac.
  • Assurez-vous que les enfants et les nageurs moins expérimentés portent un gilet de sauvetage ou des vêtements de flottaison individuels (V.F.I.) lorsqu'ils se trouvent dans des embarcations ou près de l'eau.
  • Supervisez les enfants et baignez-vous avec eux seulement lorsque vous n'êtes pas sous l'influence de l'alcool ou d'une drogue ou qu'il n'y a pas de distractions sur le lieu de baignade.
  • Gardez de l'équipement de sécurité et un téléphone à portée de main près de la piscine.
  • Santé publique Ottawa recommande d'installer une clôture à quatre côtés qui sépare complètement la piscine de la maison afin d'empêcher les enfants d'y accéder directement.
  • Les enfants de moins de 5 ans ne doivent jamais se trouver dans un spa, même en présence d'un adulte. L'eau des spas est trop chaude pour les jeunes enfants; elle peut contenir des bactéries, et les enfants pourraient rester coincés dans le drain.
  • Inscrivez-vous ainsi que les membres de votre famille à des cours de natation.
  • Naviguez en toute sécurité! Assurez-vous que toutes les personnes à bord de l'embarcation portent un gilet de sauvetage ou des vêtements de flottaison individuels (V.F.I.) bien ajustés. Gardez cet équipement de sécurité dans un endroit sec, ventilé et à l'abri des rayons du soleil lorsqu'ils ne sont pas utilisés.
  • Assurez-vous de savoir ce que vous devez faire en cas d'urgence, y compris le RCR et composer le 9-1-1.

Règlementation :

Discutez de la sécurité aquatique avec vos enfants

Enseignez à votre enfant à :

  • ne pas s'approcher des rivières et des ruisseaux dont le courant est rapide;
  • composer le 9-1-1 lorsqu'une personne est en difficulté;
  • toujours se baigner en compagnie d'un ami ou d'un adulte;
  • porter un gilet de sauvetage/V.F.I.
  • vérifier la profondeur de l'eau et la présence possible de sources de danger dans l'eau.

Liens recommandés :

Prudence au soleil

Les rayons ultraviolets (UV) sont une préoccupation en santé publique parce que :

  • Les Canadiens passent plus de temps au soleil.
  • Les rayons UV peuvent causer des dommages à toutes les couleurs de peau et aux yeux.
  • Le cancer de la peau est le cancer le plus fréquent au Canada et les taux augmentent.

Profitez du soleil en toute sécurité : protégez-vous la peau et les yeux

Quand vous allez dehors

 Protection de la peau
  • Consultez quotidiennement les prévisions UV. Protégez-vous la peau le plus possible lorsque l'indice UV est de 3 ou plus. Au Canada, l'indice UV est généralement à ce niveau entre 11 h et 15 h, d'avril à septembre - même par temps nuageux.
  • Tenez-vous à l'ombre ou créez-vous de l'ombre (p. ex. avec un parasol).
  • Portez votre chapeau préféré à large rebord et des vêtements qui cachent le plus de peau possible et qui conviennent à l'activité et à la température.
  • Utilisez un écran solaire portant la mention « à large spectre » et « hydrofuge » ayant un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus. Appliquez-en généreusement sur la peau non couverte par vos vêtements, et remettez-en au besoin.
  • Prévenez les coups de soleil et ne vous faites pas volontairement bronzer ; évitez les d'appareils de bronzage aux UV.
 Protection des yeux
  • Portez vos lunettes de soleil ou des lunettes correctrices offrant une protection contre les UV.
  • Portez votre chapeau préféré à large rebord.
 Autres recommandations

Allez chercher votre vitamine D de façon plus sécuritaire que par l'exposition aux UV, par exemple de sources alimentaires préférées comme les aliments enrichis et les suppléments. Il est déconseillé de s'exposer aux UV pour obtenir la dose de vitamine D recommandée.

Trucs pratiques

 Ombre
  • Les bonnes sources d'ombre, comme la végétation dense et les structures couvertes, protègent contre le rayonnement UV diffus en bloquant non seulement les rayons directs (provenant d'en haut), mais également les rayons latéraux.
  • Le tissu des objets servant à créer de l'ombre, comme les auvents et les parasols, devrait être tissé serré.
  • Pour se protéger contre le rayonnement UV diffus, il est conseillé, même à l'ombre, de prendre des mesures de protection supplémentaires (vêtements, lunettes de soleil et écran solaire), surtout lorsque l'indice UV est élevé.
 Vêtements
  • Les chapeaux doivent avoir un large rebord qui protège la tête, le visage, les oreilles et la nuque du soleil.
  • En règle générale, les vêtements protègent mieux la peau que l'écran solaire.
  • Le port de vêtements à tissage serré ou à protection UV est recommandé.
 Écran solaire
  • Utilisez un écran solaire portant les mentions :
    • « à large spectre »;
    • « FPS 30 », ou plus élevé;
    • « hydrofuge ».
  • Il faut appliquer un écran solaire sur la peau exposée, c'est-à-dire non couverte par des vêtements. Pensez également à protéger vos lèvres en utilisant, par exemple, un baume à lèvres avec protection solaire.
  • Ne lésinez pas sur l'écran solaire : un adulte moyen a besoin d'environ deux à trois cuillères à soupe de crème solaire pour l'ensemble de son corps, et d'une cuillère à thé de plus pour son visage et son cou.
  • Réappliquez de l'écran solaire après la baignade, une activité physique exigeante ou l'essuyage.
  • Il existe diverses formules d'écran solaire. Trouvez celle qui vous convient le mieux et appliquez-en correctement, partout sur le corps. Sachez que celles que vous trouverez les plus faciles à appliquer sont celles qui vous protégeront le mieux.
 Protection des yeux
  • Comme le soleil produit un rayonnement UV néfaste pour les yeux durant toute la journée, et à longueur d'année, il peut être nécessaire de se protéger les yeux à un moment où la protection de la peau n'est pas nécessaire.
  • Protégez-vous les yeux dans les milieux qui réfléchissent beaucoup la lumière, comme la neige, le sable et l'eau.
  • Pour une protection UV optimale, portez des lunettes de soleil enveloppantes bien ajustées.
  • Optez pour des lunettes de soleil ou des verres correcteurs offrant une protection complète contre les UVA et les UVB, portant par exemple la mention « UV400 » ou « 100 % UV ».
  • Portez votre chapeau préféré à large rebord.

Bébés et enfants

Une surexposition au rayonnement UV au cours de l'enfance augmente les risques de cancer de la peau.

  • N'exposez jamais un bébé de moins d'un an au soleil direct.
  • Installez un auvent ou un parasol sur votre poussette.
  • Veillez à ce que les enfants portent des vêtements qui leur protègent la peau, un      chapeau et des lunettes de soleil.
  • N'appliquez pas d'écran solaire à un bébé de moins de six mois.

Appareils de bronzage artificiel

Une loi provinciale proscrit l'utilisation des cabines de bronzage par les adolescents

La Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau (lits de bronzage) de l'Ontario interdit aux adolescents (moins de 18 ans) l'accès aux cabines de bronzage afin de les protéger contre les dangers démontrés associés à l'exposition aux UV. Depuis le 1er mai 2014, les exploitants de lits de bronzage doivent se conformer à cette loi, et des inspections peuvent avoir lieu dans tout établissement offrant des services de bronzage aux UV, notamment les salons de bronzage, les spas et les centres de conditionnement physique.

La loi exige que les exploitants de lits de bronzage de la région enregistrent leur entreprise auprès de SPO. Pour ce faire, appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744 (ATS : 613-580-9656) ou écrivez à healthsante@ottawa.ca.

Pour en savoir plus, visitez le site Web du ministère de la Santé et des Soins de longue durée.

 

Liens

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez joindre la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744.

 Prévenir les infections

Les baigneurs qui fréquentent les lacs, rivières et ruisseaux de la région devraient toujours prendre certaines précautions pour diminuer leur risque de contracter une maladie en allant nager, et ce même si le plan d'eau n'a fait l'objet d'aucune préoccupation pour la santé auparavant ou que la mesure de la qualité de l'eau prise la veille indiquait une contamination microbienne peu élevée. Puisqu'il faut une journée complète pour effectuer la culture en laboratoire des bactéries E.coli vivantes qui sont mesurées, les résultats d'analyse nous renseignent uniquement sur la qualité des eaux de baignade du jour précédent. La concentration de bactéries E. coli est utilisée comme indicateur de la présence de nombreux microorganismes pathogènes. Santé publique Ottawa teste l'eau des plages publiques pendant la période estivale pour y détecter la présence de bactéries E. coli.

Les eaux de surface contiennent toujours des bactéries, virus et parasites microscopiques, mais en cas de concentration élevée de ces microorganismes, il y a un risque accru pour les baigneurs de contracter une infection de la peau, des yeux, des oreilles, du nez ou de la gorge, ou des troubles gastro-intestinaux. La qualité des eaux de surface est influencée par plusieurs facteurs environnants, tels que la faune et les oiseaux, l'activité humaine, la pluie et le ruissellement des eaux pluviales, l'action du vent et des vagues, la température, l'écoulement de l'eau et, dans certains cas, les surverses d'égouts unitaires. La qualité de l'eau utilisée à des fins récréatives dans les plans d'eau naturels peut changer du jour au lendemain, et même d'heure en heure, car cette eau n'est pas protégée ni traitée comme le sont la plupart des sources d'approvisionnement en eau potable et des piscines publiques.

Conseils pour prévenir les maladies causées par les eaux utilisées à des fins récréatives :

  • Abstenez-vous de vous baigner si vous êtes malade ou que vous avez la diarrhée.
  • Évitez d'entrer dans l'eau avec une blessure ouverte.
  • Sortez les enfants de l'eau pour les amener aux toilettes à intervalles réguliers.
  • Vérifiez la couche des bébés, et changez-les dans un endroit où les germes ne risquent pas d'entrer en contact avec l'eau.
  • N'avalez pas l'eau et n'en mettez pas dans votre bouche. Il est préférable de garder votre tête hors de l'eau.
  • Ne faites pas vos besoins dans l'eau.
  • Après la baignade :
    • rincez-vous avec de l'eau traitée, si possible;
    • séchez-vous immédiatement avec une serviette
    • séchez complètement vos oreilles avec une serviette.
  • Lavez-vous soigneusement les mains à l'eau traitée savonneuse ou utilisez un nettoyant pour les mains à base d'alcool après être allé aux toilettes, avoir changé une couche ou avoir joué dans le sable. Lavez-vous également les mains avant de préparer de la nourriture, de manger ou de fumer.
  • Les fortes pluies ou les vents violents peuvent apporter des polluants dans les eaux de surface. Pensez à remettre votre baignade à plus tard dans ce cas. 

Contactez Nous