Information pour les aînés

Le cannabis est une plante qui contient des substances chimiques appelées cannabinoïdes. Le THC (tétrahydrocannabinol) et le CBD (cannabidiol) sont les cannabinoïdes les plus communs.

  • Le THC affecte votre cerveau; il vous procure une sensation d’euphorie et change votre façon de vous sentir, de penser et d’agir. Plus le niveau de THC est élevé, plus les effets intoxicants sont importants.
  • Le THC est la cause principale des risques pour la santé associés au cannabis.
  • Le CBD ne cause aucun effet intoxicant et peut réduire les effets du THC. Des études sont menées sur l’usage possible de cette substance à des fins médicales.

Chaque personne réagit différemment au cannabis et cette réaction peut varier d’une fois à l’autre. Si vous avez déjà consommé du cannabis par le passé, les effets peuvent être différents aujourd’hui, car la teneur en THC du cannabis est plus élevée. Les aînés sont plus susceptibles de subir les effets néfastes du cannabis en raison des changements liés à l’âge.

Le processus de vieillissement peut influer sur la façon dont les aînés réagissent au cannabis.

Avec l’âge, les fonctions de notre organisme et de notre cerveau commencent à ralentir. Certains de ces changements influeront sur la façon dont le THC et le CBD sont métabolisés dans l’organisme.

  • Une fonction rénale réduite peut avoir un effet sur la façon dont les drogues, y compris le cannabis, sont éliminées de l’organisme.
  • Les symptômes associés à une mauvaise santé des poumons ou à une maladie pulmonaire peuvent s’aggraver lorsque le cannabis est fumé ou vapoté.
  • Le système digestif ralentit et la fonction hépatique est réduite, ce qui affecte la façon dont l’organisme métabolise et élimine le cannabis.
  • Les changements qui se produisent dans les muscles, les os et les fonctions sensorielles (vision, ouïe et odorat) peuvent augmenter le risque de chutes ou de blessures. Ce risque est d’autant plus élevé lorsque l’on consomme du THC puisqu’il affaiblit les facultés.

Les aînés souffrant d’une maladie cardiaque sont plus à risque de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).

Fumer du cannabis peut augmenter votre rythme cardiaque et votre tension artérielle. Cela augmente le risque d’incident cardiaque tel que l’arythmie, l’angine de poitrine, une crise cardiaque ou un AVC.

Le cannabis peut faire baisser votre tension artérielle, ce qui peut provoquer un évanouissement.

Le cannabis peut interagir avec vos médicaments sur ordonnance et les autres médicaments.

Le cannabis est une drogue et peut interférer avec l’action des médicaments. Si vous prenez actuellement des médicaments sur ordonnance ou en vente libre, il est important d’en parler à votre fournisseur de soins de santé ou à votre pharmacien. Ils peuvent évaluer toute interaction que le cannabis pourrait avoir avec vos médicaments.

Le cannabis affecte le fonctionnement de votre cerveau.

Le THC agit sur différentes parties du cerveau et change votre façon de ressentir les choses, de penser et d’agir. Il peut notamment provoquer une sensation d’euphorie, causer des problèmes de concentration, ralentir le temps de réaction ou fausser les perceptions. Ces effets peuvent durer de 6 à 12 heures, selon la quantité de THC absorbée et la façon dont le cannabis a été consommé. Cette altération des facultés augmente les risques de blessures et rend la conduite automobile dangereuse.

La consommation régulière de THC peut nuire au fonctionnement de votre cerveau et provoquer, entre autres, des troubles de mémoire et de concentration, en plus d’altérer votre capacité de raisonner et de prendre des décisions.

Le fait de consommer du cannabis (THC) à l’adolescence peut avoir des répercussions durables sur vos capacités mentales lorsque vous vieillissez. À l’adolescence, une consommation fréquente modifie la façon dont le cerveau fonctionne et se développe. Ces changements peuvent être permanents, même si vous cessez d’en consommer.

La consommation de cannabis peut entraîner des problèmes de santé mentale.

Les aînés peuvent souffrir de solitude, d’isolement, de dépression ou éprouver un sentiment de perte. La consommation de cannabis comme moyen d’adaptation pourrait aggraver ces problèmes de santé mentale.

La consommation régulière de cannabis peut entraîner un trouble de consommation ou une dépendance. Si vous devenez dépendant au cannabis, il peut être difficile de réduire votre consommation ou de cesser d’en consommer. Vous pourriez éprouver des sensations désagréables comme celles‑ci :

  • Irritabilité et anxiété;
  • Maux d’estomac;
  • Troubles du sommeil;
  • Perte d’appétit;
  • Transpiration.

La consommation de cannabis peut augmenter le risque de psychose et de schizophrénie s’il y a des antécédents de ces maladies dans votre famille. Une consommation excessive de THC en une seule fois peut provoquer un épisode psychotique, dont les symptômes sont notamment la paranoïa, les délires et les hallucinations.

Consommer le cannabis de façon responsable – Comment réduire les risques liés à la consommation de cannabis

En raison des risques pour la santé, les aînés qui présentent les affections suivantes devraient éviter de consommer du cannabis :

  • Troubles cardiaques ou tension artérielle instable;
  • Déficiences cognitives ou troubles de l’équilibre;
  • Antécédents de problèmes de santé mentale ou de toxicomanie.

Si vous prévoyez consommer du cannabis, lisez de plus amples renseignements au sujet de sa consommation légale et suivez ces directives pour en diminuer les risques.

Consommation de cannabis à des fins médicales

Quiconque choisit de consommer du cannabis à des fins médicales devrait consulter un professionnel de la santé. Il existe encore peu de données qui démontrent l’efficacité et l’innocuité du cannabis dans le traitement des problèmes de santé. Les rares données probantes disponibles ne concernent pas spécifiquement les aînés. Des études révèlent qu’il pourrait exister des bienfaits thérapeutiques liés à la consommation de cannabis dans certains cas spécifiques, par exemple :

  • Nausées et vomissements causés par la chimiothérapie;
  • Contractions ou raideurs musculaires associées à diverses scléroses;
  • Douleur neuropathique chronique;
  • Soins palliatifs et contrôle de la douleur en fin de vie.

Pour en savoir plus, consultez le site de Santé Canada à propos de la consommation de cannabis à des fins médicales et de renseignements sur le cannabis à l’intention du consommateur.

Ouvrir une nouvelle fenêtre où vous pouvez consulter le site internet de Santé publique Ottawa pour des ressources à imprimer.

Savoir où trouver de l’aide 

N’hésite pas à obtenir un appui si ta consommation a des répercussions sur ta vie. Si tu as besoin d'aide, il y a des endroits pour t'aider à limiter ta consommation ou pour t'aider avec des symptômes de sevrage.

Si tu t’inquiètes pour toi ou pour quelqu’un d’autre, trouve de l’aide.  

Signes indiquant que tu as peut-être besoin d'aide en ce qui concerne ta consommation de cannabis ou d'autres drogues :

  • Tu ignores tes responsabilités au travail, à l'école ou à la maison;
  • Tu abadonnes des activités que tu trouves importantes ou agréables;
  • Tu consommes plus souvent;
  • Tu te sens incapable de diminuer ou de contrôler ta consommation;
  • Tu ressens des changements d'humeur (p. ex. tu te sens irritable et paranoïaque);
  • Tes amis changent;
  • Tu as des problèmes avec les membres de ta famille;
  • Tu es cachottier ou malhonnête;
  • Tes habitudes de sommeil, ton appétit ou certains de tes comportements changent.

Voici d’autres services locaux sur la santé mentale et la consommation de substances

Contactez Nous