Vapoter et houka

Le vapotage

Un produit de vapotage est un appareil à pile qui chauffe un liquide à vapoter, le transformant ainsi en un aérosol à inhaler. Le liquide à vapoter, qui existe en différents parfums, est une solution de glycérol et de propylèneglycol qui contient de la nicotine en quantité variable. Même si le vapotage est moins dangereux que l’usage du tabac, il présente des risques pour la santé. Si vous avez utilisé un produit de vapotage et que ses effets sur votre santé vous inquiètent, communiquez avec votre fournisseur de soins de santé.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Houka.

Les effets sur la santé

Le vapotage présente des risques pour la santé. La vapeur produite est condensée sous la forme d’un aérosol, mélange de produits chimiques et de particules qui peut affecter les poumons. On ne connaît pas les effets à long terme de l’inhalation de liquide à vapoter, qui font toujours l’objet de recherches.

La nicotine contenue dans le liquide à vapoter peut également causer des problèmes si elle est ingérée ou si elle entre en contact avec les yeux ou la peau. 

Le vapotage peut créer une dépendance.

La plupart des produits de vapotage contiennent de la nicotine. Dans certains d’entre eux, elle prend la forme de sels de nicotine; comme ceux-ci n’entraînent pas l’irritation de la gorge habituellement associée à l’inhalation d’une grande quantité de nicotine, ils mènent à une consommation accrue.

L’utilisation de produits de vapotage peut entraîner une dépendance à la nicotine chez les non‑fumeurs. Les jeunes qui les utilisent sont également plus susceptibles de commencer à fumer la cigarette. Santé publique Ottawa incite les parents et les tuteurs à discuter avec leurs adolescents des risques associés aux produits de vapotage. Pour en savoir plus sur la façon d’aborder le sujet avec votre enfant, consultez le site Web Être parent à Ottawa

Haut de la page

Les façons de réduire les risques

Les adolescents, les jeunes adultes, les femmes enceintes et les adultes non‑fumeurs ne devraient pas utiliser de produits de vapotage.

Il faut éviter tout produit de vapotage illégal ou non réglementé, car ils ne sont pas soumis aux contrôles et aux vérifications sur l’innocuité et la qualité.

Si vous êtes adulte et que vous vapotez pour cesser de fumer, ne revenez pas à la cigarette.

Ne modifiez jamais les produits de vapotage, et n’y ajoutez aucun ingrédient non prévu par le fabricant.

Surveiller l’apparition de symptômes de maladie des poumons (pulmonaire) comme une toux, un essoufflement et une douleur thoracique. Consultez immédiatement un professionnel de la santé si votre état de santé vous inquiète, et dites-lui que vous vapotez ou que vous avez vapoté, et quels produits de vapotage vous avez consommés.

Haut de la page

Les produits de vapotage pour cesser de fumer 

L’utilité de la cigarette électronique dans l’abandon du tabac n’est pas démontrée.

Les fumeurs adultes qui tentent de cesser de fumer devraient suivre un traitement reconnu, par exemple une thérapie de remplacement de la nicotine qui fait appel à des produits comme les inhalateurs de nicotine, les timbres, les pastilles et les gommes à mâcher.

Aucun produit de vapotage n’est reconnu par Santé Canada pour le traitement de la dépendance à la nicotine.

Haut de la page

Où demander de l’aide

Si vous êtes inquiet pour vous-même ou pour quelqu’un d’autre, demandez de l’aide :

  • à votre fournisseur de soins de santé;
  • à l’équipe de santé familiale (ESF) ou au centre de santé communautaire (CSC) de votre secteur;
  • à Télésanté Ontario, au 1-866-797-0000.

Cliquez ici pour avoir accès à d’autres services.

Renseignez-vous sur les ressources locales sur la santé mentale et la consommation de substances.

Restez branchés sur Santé Canada pour recevoir les avis et rappels de produits.

Haut de la page

Le fonctionnement du vapotage

Les produits de vapotage portent plusieurs noms : cigarette électronique, vapoteuse, mod, vaporisateur stylo ou système électronique de distribution de nicotine, par exemple. Cliquez ici pour apprendre comment fonctionne le vapotage.

Haut de la page

L’aspect légal du vapotage

La Loi de 2017 favorisant un Ontario sans fumée interdit le vapotage dans les lieux publics et lieux de travail clos, ainsi que dans les autres endroits où il est interdit de fumer. L’amende imposée en cas d’infraction est de 305 $.

Il est interdit de vendre ou de fournir des produits de vapotage à des jeunes de moins de 19 ans en Ontario. L’amende imposée en cas d’infraction est de 490 $.

Au fédéral, c’est la Loi sur le tabac et les produits de vapotage qui régit la fabrication, la vente, l’étiquetage et la promotion des produits de vapotage au Canada.

Actuellement, il n’est pas possible de se procurer légalement du cannabis liquide ou de l’huile de cannabis au Canada. On peut trouver des vaporisateurs stylos ou des huiles de cannabis destinées au vapotage, mais il s’agit de produits non réglementés qui ne sont conformes à aucune exigence quant à la détection de toxines, de pesticides ou de contaminants.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les façons d’obtenir légalement du cannabis.

Haut de la page

Houka

Tous les produits pour houka produisent une fumée contenant des substances chimiques et des toxines cancérigènes, telles que du monoxyde de carbone, des métaux lourds et du goudron.

Qu'est-ce que le houka?

Le houka, également appelé pipe à eau ou chicha, est un objet utilisé pour fumer des produits du tabac ou d'autres plantes destinés spécialement à cette fin contenant de la mélasse et des substances aromatisantes.

Pourquoi devrais-je m'inquiéter?

L'usage du houka, qui comporte de nombreux risques pour la santé, gagne en popularité chez les jeunes adultes en raison de la diversité des produits aromatisés et de la perception erronée selon laquelle cette méthode est moins néfaste que la cigarette.

Qui utilise le houka?

  • Des données recueillies en 2014 à Ottawa montrent qu'environ 14 % des résidents de la ville de plus de 18 ans ont déjà utilisé un houka; cette proportion s'élève à 50 % chez les 18-24 ans.
  • Depuis 2006, le taux d'utilisation du houka dans la population ontarienne de 18 ans et plus a triplé, passant de 3 % en 2006 à 10 % en 2012.

Pourquoi le houka est-il nocif pour ma santé?

  • Risque de dépendance. Le tabac utilisé dans le houka contient de la nicotine, la même drogue fortement toxicomanogène qu'on trouve dans la cigarette.
  • Absorption de substances chimiques par le corps. La fumée produite par le houka contient des substances chimiques et des toxines telles que du monoxyde de carbone, des agents cancérigènes, des métaux lourds et du goudron. L'eau du houka ne filtre pas ces composants.
  • Risques pour la santé. L'usage du houka est associé à un certain nombre de problèmes de santé, dont le cancer du poumon, les maladies respiratoires, le poids insuffisant à la naissance, l'empoisonnement au monoxyde de carbone, les événements cardiaques indésirables et les maladies parodontales.
  • Risque de maladies infectieuses. Le partage de tuyaux ou d'embouts entraîne un risque de contracter des virus et des maladies infectieuses comme la tuberculose, l'hépatite, l'herpès, la grippe et des affections buccales. L'utilisation d'un embout jetable ne prévient pas la transmission de ces maladies.
  • Fumée secondaire. Une récente étude (en anglais seulement) menée par l'Unité de recherche sur le tabac de l'Ontario montre que la qualité de l'air dans les bars à houka évalués à Toronto est mauvaise et potentiellement dangereuse.

Pour en savoir plus, consultez le lien suivant :

Haut de la page

Si vous vapotez, surveiller l’apparition de symptômes de maladie des poumons (pulmonaire) comme une toux, un essoufflement et une douleur thoracique.

Contactez Nous